Melissa Rosenberg revient en détails sur Breaking Dawn Part 2

Entertainment+Weekly+ABC+TV+Up+Front+VIP+Party+2jbadtip4pHl

La scénariste Melissa Rosenberg revient en détails sur les différences entre Breaking Dawn et son adaptation cinématographique.

ATTENTION SPOILERS DETAILLES, ne lisez pas le texte qui suit si vous n’avez pas encore vu le film !

Nous tournions Eclipse à Vancouver, et Stephenie et moi mangions dans un Steakhouse. A ce moment-là, elle ne savait pas encore si elle désirait que le dernier tome soit adapté en film, et je ne savais pas encore si je souhaitais continuer à travailler sur la saga. Stephenie savait que le livre se terminait sur cette conversation très intense, et elle savait que ça ne conviendrait pas au grand écran. Nous avons commencé à parler de la fin, et je ne sais pas qui de nous deux à eu l’idée [de la bataille] en premier – aucune de nous ne s’en souviens. Ça m’a semblé être simultané. Nous en avons beaucoup parlé et nous sommes dit : « ça y est ! Ça va marcher ! »
J’écris toujours les scènes de bataille, pas parce que je pense qu’ils vont tourner les scènes d’action telles que je les ai écrites, mais parce qu’il est nécessaire de savoir à quel moment un personnage meurt, pourquoi et comment il est tué, qui l’assassine, et l’émotion du moment. A la fin, tout revient au réalisateur et au coordinateur de cascades ; j’ai été aussi loin que possible sur papier.
Ma façon de voir les choses était : quelle mort serait la plus choquante ? Car la première mort déclenche la bataille, il doit s’agir de quelqu’un que tout le monde aime. Et comme ils sont tous là pour Carlisle, ça m’a paru sensé que ce soit lui. Enfin, la première à être tuée est en fait Irina. Mais tout le monde ne la connaît pas vraiment, tandis que pour Carlisle ils se seraient battu. Et vous voulez aussi savoir quelle mort sera la plus satisfaisante. Qui sont les Némésis ? Tout le monde a donc son moment. Bien sûr, la tâche de tuer Aro devait revenir à Bella et Edward. C’était le but ultime, et qu’ils le fassent ensemble semblait juste. Je voulais vraiment voir Bella le décapiter (rires).
Nous avons enlever nos gants pour Breaking Dawn Part 2. Le moment où Bella serre Edward et qu’il lui dit qu’il ne peut pas respirer donne le coup d’envoi. Ils l’ont joué d’une façon très drôle. Lorsque Bella devient vampire, l’humour s’intensifie. Le film est moins basé sur la torture de l’amour et plus sur le fait de botter quelques fesses. Bella qui attrape le puma, qui pousse Jacob, qui se bat – c’était très satisfaisant de voir ça après 4 films.
Je ne pense pas qu’un élément du film dévie du livre. Le truc c’est que celui-ci est conté du point de vue de Bella. Par exemple Jacob raconte à Bella qu’il a dévoilé à son père qu’il était un loup-garou, Stephenie ne pouvait écrire cette scène car Bella n’était pas présente. Mais moi j’ai pu l’écrire (rires). C’était très amusant pour moi. Mon approche général à travers les films était de prendre les personnages dans le même voyage émotionnel que dans les livres. Stephenie avait dressé une liste de certaines choses qui pouvaient et qui ne pouvaient pas arriver – il ne pouvait pas y avoir de crocs, une personne qui ne mourait pas dans le livre ne pouvait pas mourir dans le film. Je n’ai jamais vraiment regardé cette liste, car ce qui en ressortait essentiellement était « adaptez le livre. Ne vous servez pas de lui comme une base de lancement pour une histoire complètement différente qui met en scène Bella en agent de la CIA ».
Les acteurs n’ont été mis au courant de la scène de la bataille qu’une fois le script fini, donc c’était quelques mois après lorsqu’ils sont arrivés sur le tournage. Je n’étais pas présente mais je peux vous garantir qu’ils étaient ravis car on leur donnait l’occasion de faire des choses assez amusantes. Et à l’avant-première, c’était juste… Les cris n’arrêtaient pas. Chaque fois que quelqu’un mourait, les gens criaient « Oh mon Dieu ! ». Et lorsqu’ils ont compris l’astuce, ils ont crié davantage. C’était tellement drôle. Le seul inconvénient aux avants-premières – j’adore voir le film avec toute cette énergie et les fans – mais ils crient tellement que je n’entends pas certaines citations (rires). Et je suis là : « Taisez-vous, c’était une citation très drôle ! Vous l’avez manqué ! »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s