Interview de Robert Pattinson dans le magazine ‘Seventeen’

seventeen1_rob1

 

Une « nouvelle » interview de Robert Pattinson dans le magazine latin américain ‘Seventeen‘ lors de la promo de Breaking Dawn Part 2.
 
Est-ce que Taylor et toi apprenez à vous aimez dans ce film ?
Bien sûr ! Je lui donne ma fille ! C’est ça l’amour. Vous pouvez même dire que le film tout entier est une histoire d’amour entre Edward et Jacob.
Ressembles-tu à Edward ? Même juste un peu ?
Je ne sais plus ! Je ne saurais pas dire ! J’y ai trop réfléchi.
Quand le premier film est sorti, tu semblais avoir peur des fans. Es-tu complètement habitué à présent ?
Nous n’avions jamais eu d’expérience avec la foule avant ça, c’était vraiment très bizarre. Mais vous vous habituez. C’est étrange mais vous développer une personnalité en plus quand vous êtes entouré de tellement de monde. Vous savez, comme une humeur différente ou quoi. Mais c’est amusant. Ca arrive seulement aux grands évènements qui comptent 6000 personnes. Une fois il y a eu 10.000 personnes à Los Angeles je pense.
Quelle est ton plus beau souvenir ?
Une fois Peter a volé un vélo, c’était hilarant ! Ou lors du tournage au Brésil, c’était comme dire : ‘ça fait des années que nous faisons ça et maintenant nous sommes au Brésilé. Kristen et moi étions en maillots de bain devant 6000 brésiliens avec des pistolets à eau et caméras.
Qu’est-ce qui se passait ?
Nous tournions dans la jungle, on devrait s’embrasser et prétendre être près d’une cascade.
Comment gères-tu toute la folie et les paparazzis qui te suivent partout ?
Vous apprenez à vivre avec. Si vous regardez les appareils photos, vous êtes aveuglé par les flashs. Vous ne savez même pas sourire autour de ces gens.
Le succès est venu très rapidement pour toi, t’a-t-il permis de grandir plus vite que les jeunes de ton âge ?
Quand vous faites des films comme ça, et que des gens vous attendent devant votre hôtel, vous vivez une vie très inhabituelle. Vous avez en fait peur de ne pas être normal car vous n’avez pas l’occasion de rencontrer de nouvelles personnes très souvent. Je ne sais plus si j’ai grandit plus vite que les autres. Je ne me sens pas différent de mes amis. Je suis juste moi.
Crois-tu au pouvoir de l’amour, un amour éternel comme dans les films ?
Absolument, oui. Ça peut paraître ringard mais je le vois chez mes parents. Mon père a rencontré ma mère à 17 ans et ils sont toujours heureux ensemble.
Ce n’est pas ringard.
Non, c’est assez mignon, surtout quand la plupart des enfants de mon école avaient des parents en plein divorce. C’était bien de voir les miens toujours ensemble.
Arrives-tu encore à passer des moments privés ?
J’y arrive à Londres. C’est tellement différent. Aux États-Unis, c’est plus difficile.
Quelle a été ta plus grande leçon pour le moment ? Quelque chose qui t’est arrivé et qui te permet de voir les choses différemment ?
Je crois qu’il faut garder sa famille et ses amis proches de soi, car ils vous traiteront toujours de la même façon quoiqu’il en soit. Les vraies relations ne sont pas affectées par ce qu’il arrive dans la vie. Savoir que vous garderez toujours quelque chose de spécial, quoiqu’il arrive est une chose qui a eu un impact sur ma vie. C’est une des plus grandes leçons que j’ai appris dans ma vie.
Que ressentirais-tu si on fait un remake de Twilight dans quelques années ?
Ce serait génial et je regarderais. Mais je me sentirais mal pour celui qui reprendrait mon rôle. Je lui parlerais. Non en fait, je le détruirais (rires).
Source : TwilightPoison Traduction: TwilightBelgium

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s